FFEM

Espace membre

Actualités

Coronavirus : vos témoignages

Au temps de l'isolement, vos réactions et témoignages

Chers adhérents,

En ces temps difficiles, la FFEA souhaite être à vos côtés.
Notre site nous permettra d’être en lien avec vous. Nous souhaitons vous faire partager les expériences des uns et des autres et répondre à vos questions.

Nous vous invitons donc à nous envoyer vos témoignages afin de les publier sur notre site. Nous entrerons quotidiennement en contact avec certains d’entre vous (par téléphone ou mail) pour recueillir vos réactions. 

Nous vous invitons à poser vos questions. Nous y répondrons, après avoir éventuellement consulté des spécialistes.
Adresse mail pour nous joindre : contact@federation-ffea.fr

Agnès Dumont, Présidente de l'association "Le conservatoire de musique d’Ézanville"

« Lorsque nous avons appris que les conservatoires, associations, et autres fermeraient suite à la propagation du COVID-19, il est vrai que nous avons été très inquiets concernant la pérennité de notre association.  

Heureusement, que nous sommes restés toutes et tous solidaires face à ce fléau en mettant en place la télé-pédagogie. En ce qui nous concerne : au départ certains professeurs étaient tout à fait prêts à donner leurs cours par le biais de différentes plateformes qu'ils ont mis en place de suite, d'autres pensaient que cela ne durerait qu'une quinzaine de jours et auraient rattraper leurs cours, d'autres (peu et heureusement) ne voulaient aucunement entendre parler de la télé-pédagogie prétextant une influence sur les élèves de par la concurrence d'Internet de certaines plateformes donnant des cours de musique à moindre prix et que cela pouvait s'avérer dangereux pour les écoles et conservatoires.
 S'apercevant au fur et à mesure que le confinement durerait un temps certain, ils sont revenus sur leur décision et tous nos professeurs travaillent aux jours et horaires de cours de leurs élèves par l’intermédiaire de Skype, WhatsApp, Zoom et Padlet, envoi de vidéo également.
Tous les professeurs ne sont pas équipés de matériel informatique. Ils n'ont pas forcément un ordinateur, portable, caméra, etc. Par contre, tout le monde à un mobile, sauf un professeur qui lui pratique ses cours par téléphone.

Les familles, non plus, ne sont pas automatiquement équipées de matériel informatique. Beaucoup passe par le mobile. Certains se croient en vacances, il a fallu faire des rappels. Dans l'ensemble tout le monde a adhéré à ce système et prennent leurs cours par le biais des différentes plateformes. Seul un professeur fait obstacle à tout cela en ne voulant rien savoir.... cela est problématique pour les adhérents et l'association, d'ailleurs ce dernier ne donne pas de nouvelle.

En espérant avoir répondu à votre attente, vous remercie de garder un lien avec nous de par ces temps compliqués et difficiles. »

25 mars 2020

 

 

Témoignage de Véronique Guillo, directrice du conservatoire de Soisy sur Seine :

« Tous les professeurs ont mis ou sont en train de mettre en place un suivi pédagogique à distance, certains par Skype ou WhatsApp, d'autres avec Zoom.

Les morceaux d'examens vont donc vous être envoyés par les professeurs, par mail, en scannant la partition et avec éventuellement un enregistrement audio ou un conseil d'écoute sur YouTube.
L’accompagnateur   demande à tous les élèves concernés par l'accompagnement piano de lui envoyer le scan des parties de piano d'accompagnement de leurs morceaux, il vous les enregistrera et vous les enverra pour que vous puissiez travailler avec.
La professeure de FM a envoyé à tous ses élèves leur travail de la semaine, avec des devoirs à renvoyer, des fichiers audio enregistrés, des commentaires d'écoute à faire etc...

Les retours sont très enthousiastes ».

18 mars 2020

 

Ecoles et conservatoires du 06
Témoignage de Jean-Paul Alimi, vice-président de la FFEA, directeur pédagogique du CRR de Nice :

La plupart des écoles et conservatoires du 06 se sont mobilisées pour conserver un contact et un suivi pédagogique avec leurs élèves. 
Les enseignants prennent des initiatives et utilisent largement des moyens informatiques et en ligne pour que leurs élèves gardent une régularité quotidienne d'apprentissage musical. 
Tout en restant en contact avec leur direction, ils proposent de continuer à suivre l'évolution artistique et technique individuelle de leurs élèves, enfants et adolescents avec l'accord des parents ou adultes via des sites et applications diverses et assez simples d'utilisation. Par exemple et entre autres : WhatsApp, Skype, Face time. 
Ils enregistrent ou filment des phases de cours, transmettent des textes pédagogiques adaptés à chaque élève, échangent régulièrement avec eux par téléphone en audio ou vidéo. 

Ces dispositions peuvent certes paraître banales mais le plus important est de constater que ces enseignants sont solidaires et s'échangent généreusement et d'une manière très professionnelle leurs expériences et leurs outils pédagogiques via, par exemple, un groupe Facebook dédié (plus de 4000 enseignants artistiques connectés en France) ou par des initiatives locales dédiées à la pédagogie d'une même discipline. 

Pour les cours Collectifs, notamment la Formation Musicale, c'est un peu plus compliqué. Toutefois, grâce aux adresses électroniques et aux créations de groupes proposés par les applications, des cours avec des textes et exemples sonores sont transmis de manière hebdomadaire, par niveau. Les élèves peuvent aussi contacter leurs enseignants pour les corrections et les conseils. 

Par ailleurs, le message doit passer auprès des DGS des communes qui peuvent parfois douter de la réelle volonté des enseignants artistiques de continuer de travailler et à donner leurs cours en cette période de crise. Dans le 06, comme certainement dans de nombreux autres départements, qu'ils soient rassurés, les enseignants artistiques de leurs écoles et conservatoires sont passionnés mobilisés et continuent à assurer leur mission de service public auprès des usagers.

19 mars 2020

 

Témoignage de la directrice d’un établissement de l’Oise, qui s’est trouvée au centre de la première région contaminée, le conservatoire associatif le Ménestrel de Chantilly (600 élèves, 42 professeurs) :

« Dès que nous avons reçu l’arrêté préfectoral interdisant toute manifestation, et en concertation avec quelques structures culturelles de la ville, le Président de l’association et moi-même avons décidé de fermer le conservatoire. En effet ce dernier, à vocation intercommunale, accueille des adhérents de tout le département de 3 mois à plus de 80 ans, des enfants, des adultes, des parents, des grands-parents, des nourrices, etc. et donc potentiellement des personnes fragiles.
Dès le 2 mars, j’ai contacté chaque professeur et tous ensemble nous avons mis en place des cours à distance. Les professeurs en charge de cours collectifs ont envoyé des liens, des propositions pédagogiques à distance, des tutos… Les responsables de pratiques collectives, chœurs et orchestre ont envoyé des interprétations des œuvres en cours, des liens sur l’histoire de l’œuvre et du compositeur, des exercices et méthodes de travail. Tout a été mis en œuvre pour garder un lien avec l’ensemble de nos adhérents, de nos élèves et tous les professeurs ont été solidaires.
Les familles se montrent compréhensives. À n’en pas douter, cette triste situation sur le plan sanitaire nous contraint à être imaginatifs et à accélérer notre utilisation des technologies de l’information et de la communication. À l’heure des bilans, nous saurons certainement en conserver les aspects les plus positifs.
Évidemment, nous espérons tous le retour le plus rapide possible au cours normal de nos projets et de la saison musicale mis à mal par le manque de répétitions, par les annulations et les reports improbables, et retrouver une chaleur humaine et musicale et tous les échanges directs qui font aussi toute la richesse de nos conservatoires. »

2 mars 2020