FFEM

Espace membre

Actualités

Le congrès de la FFEA 2019 : compte rendu

Le congrès annuel de la Fédération Française de l’Enseignement Artistique du 12 novembre 2019 à l'Auditorium Débussy Ravel de la SACEM.

Le congrès annuel de la Fédération Française de l’Enseignement Artistique a connu un grand succès.

Il s’est déroulé le 12 novembre  à la SACEM à Paris, sous la présidence d’André Peyrègne, Président de la FFEA, en présence de Bertrand Munin, Sous-directeur de la diffusion artistique au Ministère de la Culture, Florence Portelli, Maire de Taverny, Mathilde Chevrel, Secrétaire générale du Haut Conseil de l’Éducation Artistique et Culturelle, Cédric Segond-Genovesi, Directeur du CFMI Île-de-France,  Marina Sichantho, Déléguée à l’Éducation à Radio-France, Danièle Grignon de la CMF, Benjamin Ducasse, de DEMOS, Marianne Blayau, de l’Orchestre à l’école, Anne-Laure Exbrayat, responsable du pôle culture Centre national de la fonction publique territoriale, Philippe Dalarun, Président de l’European Music School Union, Antoine Pecqueur, Rédacteur en chef de la Lettre du Musicien, etc.

Excusé : Bruno Studer, Président de la Commission Culture de l’Assemblée nationale (panne de train).

Les adhérents sont venus de tous les coins de France, et même, comme Michaëlle Ngo Yamb Ngan, de Guyane.  

Les réformes en cours

Bertrand MUNIN, sous-directeur de la diffusion artistique à la DGCA, a confirmé le projet de révision des critères de classement et indiqué que des tests sont en cours sur 8 jusqu’en mars 2020. Les textes sont rédigés en conséquence.

Mathilde CHEVREL, Secrétaire Générale du Haut Conseil de l’Éducation Artistique et Culturelle, a expliqué que le HCEAC a pour mission d’accompagner le développement du « 100% EAC » et est élaboré un document de référence pour l’ensemble des acteurs sur tout le territoire.  Le Haut Conseil a été créé en 2005 pour servir de lien entre le ministère de l’Éducation Nationale et le ministère de la Culture.  Il est composé de 30 membres et est animé par Emmanuelle ETHIS, recteur de la région académique Bretagne.

Le ministère de l’Éducation Nationale et de la jeunesse et le ministère de la Culture travaillent de concert pour garantir à 100% des jeunes l’accès à une éducation artistique et culturelle de qualité notamment dans les territoires les plus éloignés. La Charte pour l’éducation artistique et culturelle élaborée par le HCEAC pour fixer les grandes caractéristiques de l’EAC constitue un document de référence.

Cédric SEGOND-GENOVESI, directeur du CFMI d’Ile de France a fait valoir sur les CFMI sont en première ligne pour diffuser l’EAC. IL a défendu le principe que l’EAC doit être confiée à de vrais professionnels.
L’EAC est financée par les collectivités territoriales à 73%. Les petites structures ont du mal à se faire aider car elles ne peuvent répondre à certains critères.  Elles ont pourtant toutes leur rôle à jouer.

Le témoignage de deux directeurs concernés par l’expérimentation des textes :
Pour Alain BONTE, directeur du conservatoire des Landes (conservatoire éclaté sur 18 sites), l’enquête est basée sur un questionnaire formulé de manière trop « ancienne » et ne tient pas compte de la diversité des territoires.  Pour Vincent ODIOT, directeur pédagogique du CRD de l’Aveyron (conservatoire éclaté sur 15 sites),  il est souhaitable que la notion de réseau fonctionne plus au niveau régional que départemental .
Que deviendra le DEM ? On souhaite le conserver.

 

 

 

Appel à projets

La remise des prix des Défis FFEA 2019 a eu lieu à l'occasion du congrès de la FFEA : dix prix ont été attribués cette année, récompensant des projets émanant d’Auvergne-Rhône Alpes, du Grand Est, d’Ile de France,de Nouvelle Aquitaine, du Sud.
Cliquez ici pour voir la liste des laureats et les vidéos des projets: http://www.federation-ffea.fr/les-laureats-2019

Radio-France

Max Olivier de Nattes, violoniste à l’ONF, a mis en valeur le fait que la pratique « amateur » est au cœur de la politique de Radio France : 50 concerts éducatifs sont donnés par an par l’Orchestre National. Celui-ci intervient dans les écoles, les universités, les prisons, les hôpitaux, etc.

Radio-France propose d’associer la FFEA à ses actions pédagogiques en région. Des stages d’orchestre seront organisés à Aix en Provence, ouverts aux amateurs à partir de deux années de pratique instrumentale. La Maîtrise propose des partitions libres de droit mises à disposition pour divers publics mais aussi pour les conservatoires (Projet Vox).

 

Le CNFPT

Anne-Laure Exbrayat, responsable du pôle culture Centre national de la fonction publique territoriale, a présenté l’action du CNFPT en matière de formation professionnelle pour les enseignants musiciens et a indiqué le souhait du Centre d’être davantage à l’écoute des besoins en la matière.

Intervention de Mme. Florence Portelli, Maire de Taverny

Maire de Taverny, vice-présidente du Conseil Régional d’Ile-de-France en charge de la culture, vice-présidente de l’Association des Maires de France, présidente de l’Orchestre National d’Ile-de-France, Florence Portelli a défendu éloquemment le rôle des conservatoires et plaidé pour le maintien d’un enseignement de qualité.

Le conservatoire de sa ville, dirigé par Philippe Dalarun, a brillamment illustré le thème du congrès « Enseignement artistique : vers une formation pluridisciplinaire ? »

 

Lettre ouverte au Figaro :
Les réactions ont été nombreuses et positives à la « Lettre ouverte au Figaro », envoyée par la FFEA à la suite de l’article de ce quotidien intitulé « Les conservatoires ne donnent plus le la ».  André Peyrègne, président de la FFEA, a réinsisté sur la richesse, la diversité et la modernité des actions menées par les conservatoires.  Les conservatoires sont ouverts sur l’avenir, savent innover, pratiquent le vivre ensemble, sont ouverts à tous les répertoires. Sont complémentaires des nouveaux projets : DEMOS, OAE. La réaction à l’article du Figaro aura permis de faire connaître et reconnaître la richesse et la diversité des actions menées par les conservatoires qui se remettent sans cesse en question et assurent en grande partie la vie culturelle des collectivités. 

Enseignement artistique : vers une formation pluridisciplinaire ?

Tel a été le thème pédagogique du congrès de la FFEA 2019.

Un exemple d’une remarquable qualité a été donné par les élèves du département des Arts de la scène et la Maîtrise du Conservatoire de Taverny, qu’a fait travailler sur scène la comédienne, chorégraphe et metteur en scène Anne-Marie Gros.

On a pu constater l’efficacité d’un travail réalisé en unissant en amont les professeurs de théâtre, de chant et de FM ainsi que la chef de chœur. 

 

En matière de formation pluridisciplinaire, Gaël Navard, professeur au Conservatoire et à l’Université de Nice a fait une brillante démonstration de l’usage que l’on peut faire de la lutherie numérique dans la pédagogie moderne.