FFEM

Espace membre

Actualités

Le congrès de la FFEA à Maisons-Laffitte : compte-rendu

Le 21 novembre s’est tenu en la salle du Centre Ianchelevici à Maisons Laffitte le congrès national de la Fédération Française de l’Enseignement Artistique

Cette fédération présidée par André Peyrègne, qui regroupe plus de sept cents écoles de musique, de danse et de théâtre, qui est la seule association française affiliée à l’European Musicschool Union, travaille sans relâche à la défense et la promotion d’un enseignement artistique de qualité sur l’ensemble du territoire. A l’occasion de ce congrès, elle a prouvé son dynamisme, sa force, son enthousiasme, sa cohésion, sa capacité à intervenir sur l’ensemble du pays.

Accueilli par Mme Janick Gehin, adjointe au maire,  le congrès avait été organisé par Danièle Jeansonnie, efficace directrice du Conservatoire Mstislav Rostropovitch de Maisons-Laffitte, à qui la municipalité promet pour bientôt de nouveaux bâtiments.

La « Place de l’oralité dans l’enseignement artistique » : ce sujet pédagogique a été débattu tout au long de la journée, donnant lieu à de passionnants échanges sur un mode d’enseignement non évident dans notre civilisation qui, traditionnellement, transmet son savoir par l’écrit et les partitions.

Valérie Guéroult, professeur de didactique et de sciences de l’éducation au CNSMP de Paris, a montré la force de l’instinct et de l’imitation dans la transmission du message musical, Claude Villard, membre éminent de l’Association des Professeurs de Formation Musicale, a prouvé que, depuis les innovations pédagogiques apportées par Odette Gartenlaub, cette façon d’enseigner est au coeur des préoccupations de ses collègues, Natacha Venezia, a prouvé l’efficacité de l’enseignement collectif sans partition basé sur l’écoute et l’improvisation qu’elle propose aux jeunes enfants pianistes du CRC de Tremblay, Carole Hémard a montré comment elle pouvait mettre la phénoménale étendue de ses prouesses vocales au service de pratiques inspirées par des civilisations perpétuant leur savoir par transmission orale.

Tout cela a prouvé l’extraordinaire vitalité, originalité, inventivité, des enseignements artistiques pratiqués dans les écoles de notre pays. Beaucoup ont peu conscience de leur existence. La FFEA s’emploie à les défendre et les mettre en valeur.

Un compte-rendu plus détaillé ainsi que du matériel présenté par les intervenants sont à dispositions des adhérents qui seraient interessés.
Contactez la FFEA en écrivant à contact@federation-ffea.fr